Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Pendule (Brésil)

Pendule (Pendular), Julia Murat, Brésil, 2017

Un couple d'artistes, elle est danseuse, il est sculpteur, partagent un immense loft. Travail et intimité créent des tensions. En juillet 2012, est sorti en catimini sur quelques écrans français un premier film brésilien somptueux : Historias. Sa réalisatrice, Julia Murat, a mis du temps avant de donner des nouvelles avec un deuxième film, Pendular, qui est loin de recréer le même enchantement. A vrai dire, il est même d'un ennui abyssal, semblant avoir la prétention de nous montrer ce qu'est le processus de création à travers deux personnages presque seuls à l'écran la plupart du temps. Impossible d'y parvenir, bien entendu, et Pendular n'est que répétitif et parfois embarrassant, dans plusieurs scènes de sexe ô combien superfétatoires. Les deux héros du film, hélas pour eux, ne sont ni sympathiques, ni chaleureux, ni charismatiques, ni séduisants. Leur corps à corps, artistique et sensuel, n'a quasiment aucun intérêt tant ils ne semblent absolument pas vouloir nous inviter dans leur petit monde égocentré.

 

 

Note : 3/10

 



14/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres